Navigation


 JAR | Publications


 Retour au forum

JAR | Jogging Aventure Roncquoise   

Un compte rendu pour essai

JPL | Publié sam 25 Nov 2017 - 17:03 | 1246 Vues

QUE D’EMOTIONS

22 Octobre 2017 – Championnats de France à Fontenay sur Eure

 

Pour la deuxième fois, je participe aux Championnats de France.

Hier après-midi en consultant la liste des participants, je découvre qu’il y a cinq concurrentes, dont deux nées en 1947. Donc 3 ans plus jeunes que moi.

Je vais avoir du fil à retordre….

Jour « J » - 13 h 15

Le départ est donné, je suis avec Isabelle Housay. Nous laissons passer le plus gros de la troupe… surtout ne pas se mettre dans le rouge.

1ère boucle, 2ième boucle, 3ième boucle, nous nous encourageons mutuellement.

Nous nous donnons des objectifs : il faut rattraper la dame en rouge, la dame en bleu etc….

Petit à petit nous les atteignons. Ce ne sont pas des M 4.

Je me dis qu’il y en a certainement quelques-unes devant moi.

Un juge me rappelle à l’ordre dans la descente, parce que je mets les deux bâtons en même temps, sur le côté.

Bon ! Il faut que je redouble d’attention si je ne veux pas avoir de pénalité.

4ième boucle : je sens que je peux accélérer, Isabelle me conseille de la « lâcher ». Ce que je fais.

UN seul objectif : mettre le paquet. Je pense à Stéphane qui nous a quittés jeudi et qui a 20 ans de moins que moi. Je lui dédie mon parcours. Je réalise la chance que j’ai de pouvoir participer à cette compétition

Je souhaite mettre moins de 2 h pour effectuer les 14 km 260. Objectif atteint : 1 h 58’13’’

Je suis heureuse. J’attends l’arrivée d’Isabelle. Nous nous embrassons. Que du bonheur !

 

Je retrouve toute l’équipe, Nathalie, Emilie, Thierry, Patrice, Jean-Luc, Pascal, Rodolphe, Manu, Henri-Pierre  et Julia qui n’a pas ménagé sa mécanique, et se retrouve avec une déchirure musculaire. Elle se fait d’ailleurs gronder par le médecin. Il va falloir qu’elle arrête quelque temps.

 

Nous échangeons nos impressions, pour certains le parcours était difficile. Personnellement je ne l’ai pas ressenti comme tel, mises  à part les montées plutôt raides. Il est vrai que je ne vais pas à la même vitesse.

 

Nous pouvons maintenant prendre un peu de bon temps et surtout nous désaltérer : une bière est la bienvenue.

 

17 h : Nathalie et Emile sont à l’affût du panneau d’affichage pour les résultats.

Elles arrivent toutes heureuses.. et il y a de quoi : Emilie est 1ère de sa catégorie, et en même temps elles m’annoncent que je suis également 1ère M 4.

Je n’ose pas trop y croire, il y a peut-être eu des erreurs.

17 h 30 : pas de contestations, c’est donc certain.  Je renouvelle mon titre de Championne dans ma catégorie.

Bien sûr cela me réjouit beaucoup.

17 h 45 – remise des récompenses

Appel sur le podium des 3 premiers de chaque catégorie Femmes et hommes.

Emilie et moi avons le plaisir de recevoir la  « Médaille d’Or »

Moment très intense pour moi

Ensuite, tous les premiers de chaque catégorie sont invités à rester jusqu’à la fin, et à remonter sur le podium. Je suppose que c’est pour la photo.

Nous nous exécutons. Je me retrouve devant avec Emilie (qui a le même âge que ma petite fille).

 Il nous est demandé de nous accroupir afin que les personnes qui se trouvent derrière nous soient visibles.

Nous nous exécutons.

Quand tout à coup résonne « La Marseillaise ». L’émotion me submerge !

Il faut que je me lève… je ne peux rester accroupie !!   Dans ma tête plein de choses se bousculent. C’est trop d’honneur pour moi ! Je ne mérite pas cela ! J’ai tout simplement de la chance d’avoir pu participer à ces Championnats et d’être en bonne santé.

Des images défilent dans ma tête :

Je pense à ma nièce qui se trouve actuellement en avion, en direction du Népal, pour continuer son action « L’Arbre à Mél » au sein de l’Association Kheta Keeti Népal Solidarité.

Je pense à  Stéphane qui a lutté contre la maladie.

Ils sont certainement plus méritants que moi

Je me retiens pour ne pas éclater en sanglots, j’essaie de chanter, mais aucun son ne sort de ma bouche.

OUF ! Ça se termine. Que d’émotions ! Je m’en souviendrai…..

Chaque fois que j’entendrai La Marseillaise, je suis certaine que des images des Championnats me reviendront en mémoire

 

18 h 45 il est temps de se mettre en route.

Nous arrivons à Roncq vers 23 h 15, tous heureux d’avoir passé un SUPER WEEK END

Il était beaucoup trop tard pour nous rendre ensemble au resto, pour finir la soirée, mais nous nous promettons de nous retrouver très bientôt

 

MERCI à Jean-Pierre Lutz notre coach, ainsi qu’à toute l’équipe. Sans eux, tout cela n’aurait pu se produire !

 

VIVE LE J.A.R.         VIVE LE SPORT                                                                                                         Colette

À propos de l'auteur